Amistad Cambodge 2019-2020

Responsable : Pierre-Jacques Gervais

Soussaday (bonjour en khmer, la langue des cambodgiens)

 

On doit obligatoirement avoir vécu l’expérience de solidarité au Guatemala pour être accepté à des projets associés.

Pour vous inscrire à l'un ou l'autre des projets associés, cliquez ici.

 

 

Notez que la sélection des coopérants pour la saison 2019-2020 est terminée.

 

 

 

La mission 2020 de CASIRA au Cambodge

Après une pause d’un an liée à la situation politique incertaine au Cambodge, l’action d’entraide de CASIRA s’y poursuivra pour une dixième année en 2020. Ainsi, du 10 janvier au          16 février 2020, sept chantiers opéreront simultanément dans quatre villes du pays. Tous les chantiers ont déjà fait l’objet d’ententes avec des partenaires asiatiques dont certaines d’entre elles sont le fruit d’une collaboration avec des nouveaux partenaires.

L’édition 2020 du projet impliquera une cinquantaine de coopérants qui travailleront à répondre à des besoins exprimés par nos partenaires locaux dans le respect de leur culture et de leurs façons de faire. En voici un bref portrait :

 

Chantiers de Siem Reap

Nous retournons dans cette ville en mettant de l’avant pour une troisième année, deux chantiers en soutien à nos partenaires New Hope Cambodia et Sunrise Cambodia. Chacun à sa façon, ces organismes très actifs au Cambodge travaillent à contrer la pauvreté en soutenant les communautés défavorisées tout en favorisant l’accès des enfants à l’éducation. Dans ces deux chantiers de Siem Reap, du travail de peinture intérieure et extérieure est nécessaire sur les bâtiments où des activités éducatives sont offertes à des enfants de familles pauvres. Chacune des équipes de ces deux chantiers sera composée de huit coopérants.

 

Chantiers de Phnom Penh

Dans la capitale cambodgienne, nous prévoyons la tenue de trois chantiers dont les partenaires sont Enfants d’Asie, Pour un sourire d’enfant et Taramana.

Ainsi donc, nous poursuivons pour une cinquième année, notre collaboration à l’ONG Enfants d’Asie dans son orphelinat de Phnom Penh nommé Borey Komar. La continuation des travaux de maintenance et de réparations de ce Centre qui abrite maintenant quelque soixante et dix enfants nous attend. Au total, six personnes travailleront au chantier d’Enfants d’Asie de Phnom Penh.

En complément à cette intervention dans la capitale cambodgienne, nous innovons en 2020 à Phnom Penh en ouvrant une collaboration avec deux nouveaux partenaires soit les organismes Pour un sourire d’enfant (PSE) et Taramana. Le premier fondé en 1996 offre des services à pas moins de 6000 enfants par année et bénéficie d’une réputation importante dans le pays. Notre collaboration au niveau de la reconstruction et de la rénovation de leurs bâtiments est fort appréciée. Aussi, l’appui de leur personnel en charge des enfants handicapés est à l'étude. Le deuxième organisme dont l’objectif est de soutenir l’éducation et d’améliorer les conditions de vie des enfants du bidonville du nord de la capitale en accueille plus de 200 quotidiennement. Des travaux de peinture de leurs locaux sont au programme de notre intervention. On peut envisager une participation d’une quinzaine de coopérants pour ces deux nouveaux chantiers.

 

Chantier de Kandal

Notre partenaire Sunrise Cambodia a demandé notre aide pour une collaboration à un deuxième chantier à son bénéfice situé cette fois-ci à Kandal, une ville localisée à une dizaine de kilomètres de la capitale Phnom Penh. Là aussi, une équipe de huit coopérants travaillera à des travaux de peinture des bâtiments où sont hébergés leurs enfants.

 

Chantier de Battambang

CASIRA œuvre depuis quatre ans déjà à l’orphelinat de cette ville qui était jusqu’à récemment sous la juridiction d’Enfants d’Asie. L’établissement relevant dorénavant de la responsabilité du gouvernement du Cambodge, nous devrons limiter notre intervention à cet établissement à des réparations mineures et diriger plutôt notre aide principale vers une autre ONG de Battambang soit Children Peaceful Home. Cet organisme a déjà bénéficié de notre aide financière dans le passé pour des réparations. Cette année, nous élargissons notre collaboration auprès de cet organisme en y intégrant le travail bénévole pour des travaux de peinture aux bâtiments qui hébergent des jeunes et d’agrandissement d’un local qui sert de restaurant. Ainsi donc une équipe de huit personnes y travaillera en travaux manuels.

 

Description des tâches en maintenance

On a déjà une bonne idée de ce qui pourrait être fait mais la liste finale des travaux à faire dans chacun de ces chantiers ne sera connue qu'à notre arrivée au Cambodge. Chose certaine, il y a beaucoup de peinture à faire. Pour le reste, on sait que la nature des travaux est à la hauteur des capacités des bénévoles de CASIRA puisqu'elle est similaire à celle qu'ils exercent ailleurs dans les autres projets. Il n'y a pas d'exigences particulières pour une participation aux travaux de maintenance à l'exception d'une bonne connaissance de l'anglais oral pour au moins une des personnes par équipe qui seront affectées à ces tâches afin de faciliter les démarches avec les personnes-ressources de nos partenaires de même qu’avec les fournisseurs et les marchands de matériaux.

 

Cadre de travail

La période de travail des participants à la mission 2020 sera de cinq semaines qui seront précédées de trois jours d’acclimatation à l’arrivée au pays. La mission se tiendra du 10 janvier au 16 février 2020, soit un total de 38 jours. Les prestations bénévoles des participants sont de vingt-cinq heures par semaine.

Chacun des chantiers relève d’un chef d’équipe. La direction du projet est assumée par Pierre-Jacques Gervais avec l’assistance de Maurice Carbonneau.

 

Exigences générales de participation

La contribution des participants à la mission est en fonction des différents chantiers c'est-à-dire que chacun d'eux s'engage à participer, durant toute la durée de sa contribution à la mission, au chantier auquel il sera assigné. La connaissance de l'anglais oral est un atout important pour les possibilités d'échanges avec les gens que nous côtoierons. Par contre, elle sera une exigence de base pour certains postes. Enfin, on demandera les choses suivantes aux participants de cette mission :

·     signature d'une décharge de responsabilité vis-à-vis CASIRA;

·     signature d'engagement du respect des règlements des orphelinats d'Enfants d’Asie;

·     signature d’une déclaration relative à la détention d’une marge de crédit minimale de 10 000 $ sur une carte de crédit en cas de problème de santé au Cambodge;

·     participation à une journée d'information et de préparation à la mission (fin d’été ou début d’automne : endroit et date à déterminer) ;

·     remise à CASIRA, d’un Certificat de police attestant qu’il n’y a pas d’antécédents judiciaires, de démêlés avec la justice ou encore n’a déjà fait l’objet d’un mandat                 d’arrestation.  Cette exigence de CASIRA est aussi exigée par nos partenaires cambodgiens ;

·     inscription comme Canadien à l’étranger, au site web du Gouvernement du Canada avant le départ pour la mission.

 

Modalités de séjour des participants

L'hébergement au Cambodge se fait dans de petits hôtels et des guesthouses  (chambres en occupation double). Les chambres sont équipées de systèmes de climatisation et de salles de bain privées avec eau chaude. Les repas se prennent dans les établissements de restauration. Le déplacement quotidien vers les chantiers se fait à pied pour certains chantiers et par tuktuk ou minivan pour d’autres.

 

Activités culturelles

Les journées d’acclimatation à l’arrivée dans le pays seront une occasion de découvrir les attraits de la capitale. Étant donné l’offre abondante des services d’agences de voyages dans le pays, chacune des équipes sera autonome pour l’organisation de ses sorties culturelles des week-ends. Par contre, les participants désireux pourront compléter leur séjour au Cambodge par une visite optionnelle de la région de Siem Reap où sont les Temples d’Angkor. Le directeur du projet soumettra un programme de séjour à cet effet.

 

Frais de participation au projet

Conformément aux règles de fonctionnement de participation à un projet associé, les frais reliés à celui du Cambodge sont les suivants:

Transport (avion, de Montréal, et terrestre)± 1 650$
Séjour de 38 jours à 60$ / jour   2 280$
Don au projet Cambodge      550$
Couverture CNESST       18$
Cotisation de membre CASIRA       10$
Inscription       40$
Journée de formation au Québec et au Cambodge       50$
Total (environ pour un séjour de 38 jours)± 4 598$

NB: Certaines dépenses préparatoires peuvent être reconnues pour un reçu de bienfaisance. Veuillez suivre à la lettre les indications du formulaire que les responsables de projet vous fourniront.

Inscription au projet

En résumé, la participation d’une cinquantaine de coopérants est souhaitée pour réaliser la mission 2020.

Les personnes intéressées doivent être membre en règle de CASIRA et avoir déjà fait l'expérience d'un projet au Guatemala.

La sélection des candidatures se fera à partir de la liste d’attente de ce projet gérée par CASIRA et en respectant le rang d’inscription des personnes. Malgré le rang occupé dans ladite liste, on devra considérer des facteurs essentiels dans la sélection des bénévoles pour une gestion adéquate de la mission tels :

.      un certain nombre d’anciens participants pour faciliter le fonctionnement décentralisé sur place;

.      une répartition hommes-femmes pour la réalisation des travaux;

.      le jumelage en hébergement (2 personnes par chambre);

.      l'engagement de sept personnes qui accepteront la responsabilité supplémentaire de chef d'équipe. 

La sélection des candidats recrutés sera soumise à CASIRA pour approbation. 

Pierre-Jacques Gervais
Responsable projet Cambodge

entraidecambodge@hotmail.com
(par courriel seulement)

 

Vous pouvez visionner ce vidéo, qui date de 2012, mais qui donne tout de même une bonne idée des activités de ce projet au Cambodge.

Travaux en cours au dortoir

Enfant en apprentissage

Enfants en apprentissage